Petite (Pré)-histoire des  « Vaudois ». Un surprenant trait d’union entre l’Orient et l’Occident avec influences mésopotamiennes. Pré-article.

« Les Vaudois sont les membres d’une secte chrétienne fondée à la fin du XIIe siècle en France par Pierre Valdo, aussi nommé Vaudès.  Ils n’admettaient que la croyance en la Bible, refusant les sacrements et le culte des saints, et établirent leur propre clergé. Cette secte, qui avait quelques points de ressemblance avec celle des cathares,…, fut poursuivie avec acharnement en France, en Italie, où elle se réfugia dans les hautes vallées savoyardes et piémontaises et particulièrement en Espagne, où elle disparut. Sous des formes plus ou moins différentes, elle essaima en Provence, en Suisse, en Allemagne, en Angleterre. Certains membres subirent de véritables persécutions, particulièrement au XVIIe siècle. La plupart devinrent protestants, mais certaines Eglises vaudoises autonomes existent encore, formant des communautés austères et traditionalistes [1]»

Au sujet des origines de cette secte chrétienne ;

« C’est par la route de la soie, que le manichéisme se propagea vers l’Occident, colporté par des chrétiens nestoriens et syriaques, influençant les hérésies paulicienne, bogomile, vaudoise et cathare.[2] ».

Ainsi, de manière étonnante, les croyances vaudoises à leurs origines sont empreintes de la doctrine du zoroastrisme de Manès divulguée par les nestoriens et syriaques

Voir aussi au sujet de Pierre Valdo, alias Vaudès, l’intéressant site wikipedia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Vaud%C3%A8s

Reste à élucider les liens entre la propagation de la croyance nestorienne en France à Lyon et Pierre Valdo, en quelque sorte frappé par la grâce de cette pure croyance orientale, ensuite considérée comme une hérésie par Rome, et surtout la Curie. Mais P.Valdo était en même temps imprégné par l’apôtre Matthieu de la Bible ainsi que par son mentor inspirateur  Alexis de Rome, qui vécut en Syrie et en Mésopotamie et en particulier à Edesse.

Désirez-vous  en savoir davantage sur le sujet des nestoriens en Mésopotamie ? Votre scribe serviteur se fera un plaisir de vous  fournir une synthèse.

Pierre Fasseaux.

 

 

 

 

[1] Rites et Mystères au Proche-Orient, p.228, Nicole et Paul-Jacques Callebaut, Hayez-Bruxelles.

[2] Rites et Mystères au Proche-Orient, p.64, Nicole et Paul-Jacques Callebaut, Hayez-Bruxelles.